Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 ecnaroui.fr

 

QUESTIONS/REPONSES

 

Question de "ladenrée" du 23/02/2011 à 15h51 sur FORUM CONSTRUIRE


Comment fonctionne un échangeur de VMC DF ???

Bonjour,
Histoire de satisfaire ma curiosité, je souhaiterai comprendre le fonctionnement d'un échangeur d'une VMC DF HR...
En effet, à froid comme celà, je n'arrive pas à saisir le principe permettant de réchauffer l'air de plus de la moyenne des 2 flux (entrant et sortant)...
Autant, je comprend bien le principe d'un échangeur à fluide standard ( sans apport d'énergie, la température s'équilibre entre les 2 fluides, le chaud se refroidit et le froid se réchauffe)...
Mais comment, en sortie d'un échangeur d'une DF HR, la T° peut-elle être supérieure à la moyenne entre l'air prélevé dehors et l'air vicié venant de dedant ??
Dans mon esprit, vu que les flux sont équilibré (autant d'air frais qui arrive que d'air chaud qui sort), avec un air frais de 0° dehors et une air vicié de 20°, la T°, sortie échangeur devrait être, au mieux, de 10°, non ??
Ladenrée_qui_ne_capte_pas_tout...

 

REPONSE : Bonjour
C’est exactement la question qui m'a été posée voici maintenant plus de 3 ans et que je pense avoir résolue en grande partie.
Dans ma maison j'ai un poêle à bois et, pour la combustion, j'ai mis en surpression l'air intérieur (maison) par rapport à l'air extérieur. J’utilise pour cela le moteur-ventilateur d'une Ventilation Mécanique par Insufflation (VMI). Jusque là rien de plus simple et ordinaire à faire.
Puis je me suis dit :<<comment réchauffer l'air extérieur qui pénètre dans ma maison? >>
Là, incroyablement, pratiquement aucune réponse des nombreux fabricants de VMI ???.
Alors devant ce « vide » j'ai entrepris de réaliser MON propre échangeur de chaleur air-air.
Tous les détails sont sur mon blog.
Maintenant je réponds à ta question bien précise : « je n'arrive pas à saisir le principe permettant de réchauffer l'air de plus de la moyenne des 2 flux (entrant et sortant)...»
Ce n’est, à mon avis, qu'une banale affaire de SYSTÈME réputé fermé ou réputé ouvert.
Dans la nature (et la "thermodynamique" essaie de décrire certains phénomènes naturels) il semble difficile d'imaginer, mais encore moins de fabriquer un quelconque « objet » sans aucune attache avec AU MOINS UN AUTRE OBJET.
Que comparons-nous quand on veut définir le "rendement" d'un échangeur de chaleur?
Les rendements des différents systèmes échangeurs Double Flux reprennent les deltas obtenus suite aux relevés numériques de températures de l’air circulant dans deux conduits séparés. Dans une maison bien isolée, inéluctablement l’air extérieur entrant dans l’échangeur sera rigoureusement le même que celui qui sortira de cet échangeur et vis et versa (seule la température pourra varier suite à l'état d'agitation microscopique des atomes).
En appliquant la formule généralement admise suivante
(T° sortie insufflation)-(T° air extérieur)/(T° air intérieur)-(T° air extérieur)
on obtient tous les rapports possible et imaginable.
Par contre si on fait le bilan que j'appelle "bilan global" tu n'obtiendras invariablement que plus ou moins 50% comme Carnot le démontre.
Je complète ma réponse et désolé d'être un peu long.
Souvent dans toute chose il y a deux faces. Un système particulier (échangeur) s’évalue à l’utilité principale que l'on souhaite obtenir de son usage (sinon poubelle!).
C'est ainsi que mon système récupère la chaleur de la maison quand il fait froid dehors et à contrario déleste la chaleur de l'air extérieur chaud (en été). Mon système dans les 2 cas recherchés est utile et fait Bingo sur les deux faces.
Comment et pourquoi? Je donne de nombreuses explications sur mon blog.
Bien cordialement

 

Réponse à ma réponse mais de "ngarrig" le 18/03/2012 à 14h22

ecnaroui a écrit:C'est ainsi que mon système récupère la chaleur de la maison quand il fait froid dehors et à contrario déleste la chaleur de l'air extérieur chaud (en été). Mon système dans les 2 cas recherchés est utile et fait Bingo sur les deux faces.
Comment et pourquoi? Je donne de nombreuses explications sur mon blog.
Bonjour,
Je pense que tu te trompes pas mal....
1 - tu ne récupères rien du tout car ton air de ventilation sort de la maison à la température de celle- ci, donc ta déperdition par ventilation est la même que celle d'une bête VMC simple flux.
2 OK, tu préchauffes ton air insufflé mais en prélevant l'énergie au plafond sur les pièces chauffées.
Désolé....
REPONSE : Bonjour
En répondant @ladenrée j'ai parlé de mon expérience pour, s'il le souhaite, s'informer par lui-même (s'il ne l'a pas déjà fait).
Doit-on, sur ce fil, causer de mon système? je ne le crois pas et c'est pourquoi mgarrig je ne ferai pas d'autre réponse suite à ton message que la suivante :
En disant - OK, tu préchauffes ton air insufflé- tu reconnais à mon système une certaine efficacité. Ensuite ton appréciation -mais en prélevant l'énergie au plafond sur les pièces chauffées - diverge de la mienne sur le fonctionnement de mon système. Pour l'origine de la chaleur je suis d'accord avec toi pour la situer à l'intérieur de la maison sous les plafonds.
Pour terminer, au moins deux conceptions sont à comparer.
1) Soit tu prélèves directement les calories sous les plafonds (conception un peu stupide).
2) Soit tu utilises les calories qui se perdent de toutes façons au-dessus des plafonds sauf si, comme moi, tu les ramènes au bercail dans l'air neuf à l'aide de la ventilation.
Cordialement

 

Réponse faite le Lundi 30 Janvier 2012 sur ECONOLOGIE
     
Je réponds à 2 posts précédents.

Réponse 1er post:
Tu oublies (et avec toi pratiquement tous mes détracteurs) que mon système ne bénéficie, en interne, d'aucun appoint de chauffage et qu'il n'en bénéficie pas plus en externe.
Tu as, et tu n'es pas le seul, des certitudes comme moi-même je pouvais en avoir AVANT le premier tour d'hélice du ventilo.
C'est pourquoi il va te falloir "trouver" autre chose qu'un hypothétique chauffage qui n'existe pas dans mon sous-sol.

A ce sujet je conseille vivement à tous de rechercher comment sont obtenues les performances de tous les échangeurs commerciaux et de surtout en tirer le bilan global énergétique.
A la lecture de ce que j'ai trouvé des surprises sont survenues et chacun pourra voir que mon système se comporte, ma foi, pas mal du tout (par rapport aux mastodontes "échangistes").
Pour revenir à ta demande j'ai réalisé l'essai que tu décris (et beaucoup d'autres bien plus pertinents -excuse moi de te le dire-) et il me semble beaucoup plus judicieux et beaucoup plus rapide de vérifier mes dires en réalisant la "chose" plutôt que de me faire expliquer ce qui ne se trouve dans aucun livre de physique (sauf au chapitre de la "Pompe à chaleur idéale"). Cela fait des dizaines de fois que je rappelle que je possède 3 échangeurs identiques au dessus de ma cuisine ET UN ÉCHANGEUR COMPLÉTEMENT INDÉPENDANT DANS MON SOUS-SOL. Tous ont la même conception et obtiennent les mêmes résultats avec un léger avantage au plus petit réalisé avec un peu plus de rigueur. (c'est en construisant sa troisième maison que l'on sait)
L'écart est de 10 points en faveur du petit. Quand les "gros" ronronnent à 90% le "petit" tourne à 100% de récupération de la chaleur. Faire mieux je ne sais pas faire même en accrochant le serpentin aux esses d'un plafond de boucherie.

Réponse 2ème post :
Tu as, avec d'autres, une vision que je qualifierais "d'étriquée". Surtout ne pas le prendre mal bien au contraire.
Vous permettez, ainsi, d’appréhender réellement les "qualités" intrinsèques de tout échangeur de chaleur air-air pourquoi?
Dans tout échangeur ce qui s'échange c'est la chaleur contenue de chaque coté d'une paroi. Il est peut-être intéressant de vouloir "conserver" le plus longtemps possible l'inertie inhérente aux matériaux constitutifs d'un échangeur (cas rapporté de Savoie) et c'est ce que j'ai fait mais le point le plus important, à mon avis, se trouve dans la chaleur contenue dans l'air que cet air soit chaud ou froid importe peu puisque c'est toujours la masse disponible de chaque coté de la dite paroi et l'état respectif de l'agitation microscopique de l'air situé de chaque coté de cette paroi qui conditionnent l'échange proprement dit mais, bien sur, pas seulement.

 

 

23 janvier 2012   de bleusideral (intervention)

<<Je te rejoint aussi, car je comprend pas pourquoi ce post lancé depuis tant de temps , 19 sept 2010 n'a d'aboutissant concret, pourquoi jouer avec nos "sentiments" en postant une fois par semaine un semblant de shéma sans aucune clarté et viabilité.
Mettre un schéma clair et complet une fois pour toute et surtout les photos fantomatiques promises seraient quant même tout à son avantage comme pseudo-crédibilié, pseudo car les chiffres sont peu convaincants.
Je suis sûr qu'il y a quelque chose de bon a exploiter dans tout cela pour la mise au point de récup de calories, mais parti comme ça ....[img]http://www.econologie.info/smileys/Sucette.gif[/img]>>

 Réponse -FORBIDDEN-


Ce topic partira ou ne partira pas en sucette??? c'est de tous que cela dépend, de vous comme de moi.
Cela fait effectivement trop longtemps que les choses traînent et j'ai dis STOP le 1er août 2011, mais c'est passé totalement inaperçu et c'est sans importance à présent.
J'ai toujours pensé qu'en expliquant mon système, oralement ou par écrit, il serait possible de le comprendre ET DE LE REPRODUIRE SANS QUE J'INTERVIENNE D'UNE FAçON OU D'UNE AUTRE. Mon article 'La flèche du temps" sur mon blog devait aider, enfin je le croyais,  à comprendre mon échangeur de chaleur un peu particulier. Là encore, peut-être, me suis-je planté l'avenir en décidera.
Bon je ne vais pas écrire un roman ici.
J'avoue que je suis sans doute encore plus pressé que toi et la date du 22 avril 2012 apparait surement lointaine mais pas à moi. Comprenne qui peut!!!


Maintenant je m'adresse à ce cher dirk pitt.
Ton explication par l'absurde ne l'est absolument pas. En effet ce que tu décris est déjà le fait et la routine pour l'ensemble des échangeurs inclus dans les VMC. Demande à tous les fabricants comment sont obtenu les calories qui reviennent? aucun ne te répondra ouvertement car si tu as EXACTEMENT situé L'ORIGINE de la chaleur tu ne dis pas comment FONCTIONNENT ces échangeurs. Rien n'est précisé de ce fonctionnement et pour cause. Je ne vois rien d'extraordinaire à PUISER L'AIR CHAUD d'un volume chauffé et faire en sorte, AVEC UN ECHANGEUR + MOTEUR-VENTILATEUR, de faire REVENIR l'air neuf réchauffé. C'est à la portée de tous et les exemples de réalisation d'échangeur faits par des amateurs sont, ici même, légions.
Ce que pas grand monde , vu les retours que j'ai, semble ne pas comprendre c'est que mon système ne PRELEVE aucune calorie de mon chauffage MAIS BEL ET BIEN QUE LES CALORIES DEFINITIVEMENT PERDUES chez moi. Mais, que je sache, c'est pareil partout. Même les maisons "bio" finissent par se refroidir si aucun approvisionnement en chaleur n'intervient!!! c'est l'inertie de ces maisons qui donnent l'illusion qu'elles consomment peu et rien d'autre sinon l'apport considérable du soleil (dont elles sont obligées de se préserver en été).

Faudrait en faire le bilan énergétique global mais là c'est un autre sujet et c'est pas gagné.... pour elles.

Je te rappelle les simples faits suivants à propos de ma maison:
Je renouvelle 300 m3 d'air toutes les deux heures sans jamais la moindre interruption de la ventilation.
Aucun bypass, aucun condensat ni aucune surchauffe...
Ma maison est à 850 mètres sur le plateau du Vercors et ne se situe pas dans la vallée de Grenoble ou de Valence.
Je consomme, en tout et pour tout, 6 stères de bois pour me chauffer par saison alors que mes voisins avouent tous consommer au moins douze à quinze stères de bois pour des maisons comparables.

Maintenant tu termines en disant :
<< pour qu'il y ai un gain, il faut empecher de rejeter de la chaleur a l'exterieur en récuperant cette chaleur avant qu'elle ne parte avec l'air d'evacuation. c'est ce que fait une VMC double flux.>>
Que fais-tu de l'obligation de renouveler l'air? que crois-tu qui sort à l'air libre d'un échangeur commercial sinon de l'air de la maison précédemment le plus chaud possible? et qu'en définitif, cet air chaud a bien REELLEMENT foutu le camp!
Faut arrêter de dire n'importe quoi MAIS SURTOUT DE FAIRE N'IMPORTE QUOI.
Sais-tu aussi que le simple fait de traverser le mur de la maison fait "gagner" au moins 4 à 5 degrés celsius INSTANTANÉMENT à l'air neuf? La aussi les fabricants d'échangeur n'en soufflent mot. La preuve? Il est 18heures et ma sonde extérieure indique 3°8 alors que ma sonde immédiatement de l'autre coté du simple tuyau traversant le mur de mes combles indique 7°6.
Une dernière remarque si tu me permets :
Les photos concernent mon système qui se trouvent dans un sous-sol NON CHAUFFE et ton imagination aura eu au moins le mérite de le rappeler une fois de plus.
Merci encore d'avoir pris le temps de me répondre avec courtoisie.

Cdt

Question de g...n sur FUTURA à propos du choix VMI   OU   VMC-SF&DF

  "Bonjour,
Je pense surtout qu'il est important de renseigner la localisation du projet de construction ou rénovation ainsi que le type de maison (ancienne, bbc autre) car cela jour un rôle sur ce que l'on mettra en place pour obtenir un maximum d'efficacité !
Pour ma part, je pars sur une construction neuve dont j'espère atteindre le niveau BBC sans le 66 (sud de la france) et je compte réaliser un puit canadien et non provençal pour bénéficier du double avantage (hiver/été). Lorsque je me suis posé la question de la ventilation, au tout départ je pensais mettre une VMC DF or il s'est avéré dans mes recherches que cela était inutile dans le sud au climat méditerranéen (caniculaire et doux) et donc que la rentabilité ne serait probablement pas atteinte. Donc je me suis dit je vais partir sur une VMC hygroB adapté. Jusque là tout va bien et en plus économie... Jusqu'à que je lise le livre de JP Oliva sur la maison bioclimatique (que je recommande) et dont il cite que le PC + vmc SF incompatible et préconise un PC + VMC DF ou PC + VMI selon où l'on se situe !
Enfin pour terminer j'ai également fini de lire le pavé de livre sur "le guide de l'isolation 2010" et malheureusement il ne parle pas de vmi mais uniquement de VMC notamment avec un PC et là il préconise (toujours selon le lieu) un PC + VMC DF ou PC + VMC SF !!!!! donc il y a contradiction entre les 2 livres sur le PC + VMC SF ! bref, je dois livre le dernier livre de JP Oliva sur l'isolation écologique dont j'espère avoir plus d'infos pour ce système ! Toute fois dans le 1er livre la VMI est donnée à 3000€, le VMC DF à 2000€ et le SF à 1000€ (forcément que je préfèrerais la SF à la VMI) sauf que la VMI semblerait avoir le dessus surtout que je compte mettre un poêle à bois...."

 

REPONSE 

@g....n
Bonjour
Ton post du 22/11/2011 est plein de bon sens.
Lorsque j'ai construit ma maison voila déjà 4 ans, avant le 1er trait de crayon pour en dessiner les plans, j'avais intégré, dans sa conception, quel type de chauffage principal était le plus efficace , en tenant compte de la nécessité de ventiler un volume d'air intérieur le mieux isolé possible de l'air extérieur.
L'écolo qui sommeillait en moi, souhaitais a b s o l u m e n t se chauffer avec un poêle à bois "classique". Une VMI, après avoir pris de nombreux renseignements chez les pros de la VMC, s'est naturellement imposée. Non que les matos de VMC soient mauvais,quoiqu'il y est matières à débats - notamment les prix pratiqués- mais passons-, mais il me fallait au moins 1 entrée d'air frais supplémentaire pour alimenter la combustion du poêle. Je sais que les VMCDF autorisent l'usage de poêle à combustion, mais dans certaines conditions qui se révèlent bien souvent des contraintes. De plus le prix à payer, pour moi, s'est vite montré prohibitif.
Restait le problème, quelque soit le choix VMI ou VMC, de la perte de chaleur relativement importante inhérente aux deux systèmes. La VMC a un petit avantage sur la VMI, celui d'intégrer complètement un échangeur de faible volume mais de grande capacité "échangiste". Pourquoi les fabricants de VMI, de mon point de vue, occulte le souci majeur que nous avons tous aujourd'hui, de récupérer la chaleur chaude perdue par nos habitat et qui va irrémédiablement se perdre dans la nature? Je n'en sais rien et leur poser la question serait peut-être intéressant.
Dans mon cas, une vmcdf ou une simple VMI ne pouvait me satisfaire pleinement. J'ai donc entrepris de réaliser, dans ma future maison neuve, "mon" récupérateur de chaleur d'un genre totalement inconnu et une VMI de "ma" fabrication.
Nouveau dans sa conception mais aussi dans son fonctionnement mon double système récupère la chaleur perdue bien au delà de mes espérances.
En dehors de la mise en œuvre gratuite faite par mes soins et pour un coût fort modique de 500 euros comprenant l'achat de la totalité des gaines + le moteur ventilateur + petit matériel électrique divers + l'isolant + les thermomètres de contrôles + filtres, j'ai une vraie VMI avec un vrai échangeur récupérateur de chaleur et, cerise sur le gâteau, un "climatiseur" en été.
Pour certaines personnes ça semble bien improbable et pourtant mon système "tourne" (sans vouloir plagier Galilée).
Pour en savoir plus sur le système ECNAROUI
Sinon VMI ou VMC, je crois, ne sont pas opposable. La question est plutôt de savoir quelle ventilation est possible pour soi et chez soi en sachant bien qu'en thermodynamique beaucoup de choses sont à apprendre.
Pour terminer une réflexion vieille de quatre ans, je ne vais quand même pas m'arrêter de cogiter sous prétexte que d'immenses chercheurs -Thomson, Carnot, Joule ou autres Kelvin - voici plus d'un siècle auraient "tout" découvert?
Cdt


Question de d...leco sur econologie
Mais on est tous, avec les mêmes réactions,  intéressés à comprendre enfin cet engin, suite à ton oubli, enfin corrigé, suite à nos demandes, de préciser  que l'air qui sort, va directement dehors par dessous les portes, sans passer par l'échangeur !!!.
Tous sans se concerter (et souvent pas d'accord du tout entre nous sur d'autres sujets) nous avons les mêmes réactions, une fois compris, et nous essayons de te faire comprendre cette erreur basique, qui enlève tout intérêt à ce système, qui ne fait aucune économie d'énergie  !!!
Un forum c'est pour confronter les  connaissances et avis, et progresser collectivement, qui demande une certaine tolérance aux avis divers“.

REPONSE
Je pense avoir, tu en conviendras, de la constance et de la persévérance à défaut de tolérance dont je serais, tu le prétends, dépourvu.
Tu es d'accord et vous semblez tous d'accord, bien. Que dois-je faire? Dire comme qui vous savez <<casse toi pauv'con>> en parlant de moi?
A toi comme à tous je dis n'y compter pas trop, désolé.  J'ai dans mon sous-sol la réplique, à échelle réduite de mon système. J'explique, surement pas assez bien sur le blog, comment le fabriquer puisqu’aucun(e) de vous ne me l’avez fait savoir. Apparemment vous en battez les marrons.
Une chose aussi en forme de boutade : vous connaissez mon système ou pas? Car si vous ne connaissez pas mon système de quoi parlez-vous? Personnellement, j'ai des interrogations et aussi beaucoup de réponses, je l'utilise 24h sur 24h mais vous?
Tu me parles  d...leco, d'engin ??? Qu’entends-tu par là?
Je dis bien (et j'espère que les mots, pour tous, ont à peu près le même sens) je parle bien, depuis le début, d'un SYSTEME car ce système est complètement adaptable, au cas par cas, selon les besoins. Si, autre exemple, je monte mon système "à l'envers" je me retrouve avec un truc qui, l'hiver, fait entrer de l'air le plus froid possible dans une cabane vite transformée en frigo et l'été cette cabane se transformerait en fournaise comme le font les échangeurs classiques obligés d'utiliser le by-pass ou purement et simplement l'arrêt de la bécane.
(mais la, bouches cousues)
 Oui j'ai bien installé une VMI pour renouveler l'air mais pas seulement.  J’ai surtout pris soin d'adapté ma maison au système échangeur de chaleur et NON L’INVERSE comme c'est obligatoire avec tous les systèmes d’aération connus.
Si tu ne vois pas la différence ... demande......j'explique.



Question de  d...leco sur econologie
“Posté le: Sam 24 Déc 2011, 14:10        
Suite à l'aveu de ecnaroui, de ce qu'il refusait de dire, pas d'échange récupérant la chaleur de l'air sortant par les fuites, tout est parfaitement clair, avec les remarques complémentaires, ce système ne récupère strictement rien de la chaleur jetée dehors !!“.


Réponse
Un sommet de mauvaise foi est atteint.
De quel aveu s’agirait-il ? Celui de dire que j’utilise une VMI tout ce qu’il y a de plus classique et qui, quand on sait (je doute à présent de tes connaissances dans ce domaine) qu’effectivement l’air neuf insufflé repart d’où il vient sinon j’aurais rapidement une Montgolfière.
Après ta géniale trouvaille (la présence de la VMI chez moi) je crains que tes limites conceptuelles soient hors de ma portée.


Question de   A…d sur econologie
Ecnaroui, j'ai vainement tenté de comprendre le fonctionnement de cet étrange dispositif et les nombreuses explications complémentaires n'ont fait que rendre les choses de plus en plus obscures...

Taxer d'obscurantisme ceux qui ne sont sont pas séduit par ta logique spécieuse n'est pas un argument opposable, mieux vaudrait exposer clairement en quoi cet appareil est capable de récupérer des calories et où il les prend!“


Réponse :
Bonjour A…d
Tu reprends, et tu as entièrement raison, le grief principal que l’on m’oppose depuis le début.
Je vais tâcher d’y répondre le plus clairement possible car c’est de la plus haute importance pour moi, (et peut-être  pour toi si je comprends bien ta question) car cette question s’est posée dès le 1er jour de fonctionnement de « cet étrange dispositif » comme tu le dis fort justement.

Je ne sais plus ni trop où ni trop quand car j'ai oublié tant la volée de bois vert que j'ai reçu en retour montrait la méconnaissance des "adversaires" que j'avais, naïvement sans doute, pris pour des humains. Que des hargneux cachés derrière leur pseudo. Mais mon 1er post sur un forum a bel et bien été de demander de l’aide pour comprendre ce qui, installé dans mon sous-sol,  était une copie conforme de ce que j’avais précédemment construit dans les combles de ma maison et qui « tourne » depuis sans aucune interruption avec les résultats que je suis le seul, pour l’instant, à donner.

Un point primordial : A quoi pourrait bien servir un système incapable d’être reproduit ailleurs que chez moi ? à rien ou juste me faire, narcissiquement, plaisir.

C’est pourquoi je souhaite qu'une personne, m'étant totalement inconnu et n’ayant aucun lien avec ma modeste personne, fabrique sans aucune forme d’intervention de ma part le petit échangeur,  puis veuille bien publier ses résultats qui, je l’espère, pourront être confrontés aux miens.
 Je ne taxe personne d’obscurantisme mais c’est vrai, je ne crains pas de faire une allusion non voilée aux intégristes du développement exponentiel des pompes à chaleur en tout genre qui ne s’avèrent trop souvent que des pompes à fric (mais là aussi ce n’est qu’un exemple parmi mille cas d’intégristes pollueurs et gaspilleurs).

 

Question de d...leco sur econologie

MessagePosté le: Dim 25 Déc 2011, 20:15  
"Lorsque tous, nous expliquons avec précisons, ce qui manque au système de ecnaroui,
absence de récupération de la chaleur qui sort dehors avec l'air par dessous les portes d'entrées extérieures,
au lieu de répondre, clairement, ecnaroui, ne répond jamais, et donc il est clair que
le subconscient de ecnaroui refuse la réalité en ne répondant jamais,"

 

REPONSE 

Tu parles de <<ce qui manque>> en parlant de mon système et tu cites : <<absence de récupération de la chaleur qui sort dehors>>
MAIS d....leco donne nous, donne moi un seul exemple au monde où une VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation) pourrait réaliser cet exploit?
J'attends ta réponse pour poursuivre ce dialogue instructif pour tous je l'espère.

 

 

Propos sur econologie du 3 avril 2012

.De "mich"

<<je ne pouvais pas répondre à ta démonstration car tu t'exprime dans un langage que toi seul connait>>

La réponse FORBIDDEN:
Tu confirmes surtout que quand une question est très précise la réponse est souvent très évasive.

REPONSE : Vois-tu mich j'essaie de connaitre comment sont, très précisément, réalisé les tests des échangeurs air-air "grand public". A ma connaissance aucun fabricant ne communique la-dessus.
Personnellement je donne l'ensemble des conditions requises pour mon échangeur et si quelqu’un souhaite de plus amples informations je me suis engagé à satisfaire sa curiosité. Encore faut-il se manifester sans m'injurier ou, pire, vouloir me faire taire.

De mich << te rappelle le but de ce forum: faire profiter au plus grand nombre de connaissances complexes pour permettre des économies dans le respect de notre planète.>>
Cette dernière saison de chauffe m'a vu, comme les précédentes, ne consommer que 6 stères de bois alors que tous mes voisins m'annoncent, chez eux, 12 stères +++ chauffage d'appoint.

REPONSE:Si mon système ne marchait pas, crois-tu que je resterais sur ce forum un seul instant de plus? mais tu ajoutes et je te cites:
<<si ton système marchais, tu aurais déjà monter ta boite>>

Tu exprimes l'abime qui nous sépare et le fond de l'affaire ECNAROUI. Là où d'aucuns chercheraient un profit égoïste, je me suis mis en tête de donner GRATUITEMENT comment j'ai conçu et comment j'ai réalisé mon système.
Pour l'instant j'ai peu de retour d'éventuelles copies de mon système mais j'ai, comme on dit, des encouragements et beaucoup salue ma persévérance. J'ai déjà dit que mon système ne se trouve pas dans les livres mais toute personne qui sait comprendre le système particulier de la pompe à chaleur idéale peut espérer comprendre mon système.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by